Patrick Berger architecte, Paris

L’hôtel de Rennes-Métropole à Rennes, France

Les villes ont besoin de symboles.
Ces symboles sont ceux des valeurs qui guident la vie d’une cité. C’est une des propriétés sans lesquels l’urbain ne fait pas la ville, car en leur absence, l’Homme ne se situe pas dans un environnement où des repères affirment la volonté de projeter son avenir ; Il est alors désorienté.
Le rôle de l’architecture publique est de former ces signes construits puisque les usages qu’ils abritent ont pour objet ces valeurs.
Cela pourtant, ne va pas de soi dans l’état des choses.
Constatons que si la valeur symbolique reste le point de vue privilégié porté sur les impressions architecturales quand il s’agit du passé, elle est par contre plus occulte quand il s’agit de l’avenir.
Mais les villes dans leur vision contemporaine peuvent-elles continuer à vouloir se passer, au fond par préjugé, de symboles construits qui affirment les valeurs publiques auxquelles elles demandent d’adhérer ?

L’Hôtel d’agglomération de Rennes-Métropole a été conçu à partir de cette réflexion et son architecture a pris le parti d’être délibérément symbolique. Son plan, ses volumes, ses espaces principaux le sont tour à tour pour former un tout ou chacune des parties participe à la formation d’une figure. Ce qui les unit dans leur disposition, ce sont les chiffres et la géométrie : les nombres un et trois, ainsi qu’une morphologie dérivée de celle d’un arbre.

- Un, tout d’abord vu de l’extérieur.

Les volumes sont d’un seul trait et sans joint de dilatation sur 100 m de long. L’Hôtel rassemble dans une forte cohésion unitaire. Il confirme également par son orientation, le tracé Nord-Sud de l’avenue Fréville et de son nouveau développement urbain.

- Trois, à l’intérieur horizontalement.

Trois parties égales se succèdent dans un espace traversant toute la longueur de l’édifice. Leurs affectations sont distinctes mais liées dans leur disposition pour représenter le fonctionnement démocratique.

au nord, l’espace réservé aux élus, agencé autour d’une cour carrée.
au sud, l’espace accueillent le public, agencé autour d’une autre cour rigoureusement identique à la première
entre les deux, la salle du conseil, qui accueille élus et citoyens en symétrisant la configuration d’un amphithéâtre.

Le citoyen, l’assemblée, le politique.
Le plan de l’ensemble est conçu comme ce tryptique rabattu sur le sol de la ville.

- Un arbre, à l’intérieur verticalement.

La salle du conseil constitue le cœur de l’Hôtel, et c’est à partir d’elle que se déploie en hauteur et dans l’emprise construite tout le dispositif des étages et de leurs planchers.

Une poutre Est-Ouest de grande mesure franchit la salle du conseil pour porter une galerie étagée traversante qui irrigue deux ailes de bureaux. A chacune de leurs extrémités, sont situées les salles de réunions.
La salle du conseil, dont l’intérieur est visible depuis le hall, est ainsi à la naissance de cette morphologie. Ce lieu a été conçu comme étant à l’abri de cet arbre, celui où les Hommes délibéraient pour penser l’avenir de leur communauté.

100 m de long, 45 m de large, 26 m de hauteur, ce sont les dimensions de cette réalisation. Ce sont aussi celle d’une enveloppe matérielle qui n’a pas été seulement dessinée pour la perception. Elle a une raison d’être technique, celle d’un confort thermique pour les usagers.
C’est une façade en relief constitué de 2 800 meneaux en chêne aboutés, et de 1 700 blocs de béton en allège isolée, le tout pour constituer une masse d’inertie et une protection aux différences thermiques et solaires.

De loin, l’Hôtel a une mesure à l’échelle de la ville.
De près, il y a une matière avec le foisonnement des éléments constitutifs de cette enveloppe physique et le jeu d’ombre et de lumière qu’il engendre.

Dedans, il y a une figure d’espace dont la géométrie symbolise en toute clarté une valeur sociale.

Voir les crédits

Programme : Conception et réalisation de l’hôtel de la communauté d’agglomération de Rennes

Maître d’ouvrage : Rennes-Métropole

Situation : 4, avenue de Fréville
35000 Rennes

Architectes : Patrick Berger et Jacques Anziutti architectes

Conception architecturale : Patrick Berger
(assist. : J.C. Quinton, M. Mercuriali)

Date : Concours national 2002, livraison 2007

Images, plans : © Agence Patrick Berger et Jacques Anziutti architectes

Croquis : © Patrick Berger

Maquette : © Atelier Patrick Berger

Photographies : © Philippe Ruault (première photo seulement) puis © Duccio Malagamba

Textes : © Patrick Berger